Clermont-Ferrand sous les projecteurs

Publié par Bobby le 10 février 2017 dans Autour de Strime

Jusqu’au 11 février prochain se tient à Clermont-Ferrand le 39ème Festival International du Film Court.

De quoi s’agit-il ?

Ce festival, créé en 1982 par l’association Sauve Qui Peut Le Court-Métrage (fondée entre autre par le Cercle Cinématographique Universitaire de Clermont-Ferrand), est devenu au fil des ans un des événements majeurs de l’industrie du cinéma en France et dans le Monde. Premier festival du film court du monde en termes de nombre d’entrées, deuxième festival de France derrière le Festival de Cannes, celui-ci jouit d’une belle notoriété auprès des professionnels et des passionnés.

Le festival enregistre chaque année plus de 100.000 entrées, cumulant jusqu’à 160.000 entrées en 2014.

Qu’est-ce qui en fait un festival important ?

Outre le nombre d’entrées, le Festival International du Film Court de Clermont-Ferrand tient sa notoriété de ses différentes compétitions (nationale, internationale et les labos), qui ont permis de révéler des réalisateurs qui se sont par la suite fait remarquer en se lançant dans le long. On pourra ainsi citer Cédric Klapisch, Bruno Podalydès ou Jean-Pierre Jeunet, tous lauréats de ce festival.

L’événement propose également un Marché du Film Court qui permet aux producteurs, réalisateurs et distributeurs de faire connaître leurs films, et de le proposer directement à des acheteurs potentiels, tels que des chaînes de télévision, des distributeurs ou des programmateurs de festivals.

Par ailleurs, de nombreux événements sont organisés en marge de celui-ci, tels que des expositions ou des ateliers.

Quid de l’édition 2017 ?

Cette année, en marge des compétitions, le festival met l’accent sur deux thèmes : la Colombie et l’humour noir. Vous pourrez ainsi retrouver en salle durant le festival une sélection de films courts illustrant ces thématiques.

Le festival propose par ailleurs des extensions de ses activités à l’étranger avec des diffusions de films aux Etats-Unis, au Mexique ou à Berlin par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *